20e anniversaire de l’ouverture du Bureau de l’Ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes

20e anniversaire de l’ouverture du Bureau de l’Ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes

le 18 juin 2018

Message de l’Ombudsman | Le 15 juin 2017

Cela fait aujourd’hui 20 ans que le Bureau de l’Ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes a ouvert ses portes et ses lignes téléphoniques pour servir la communauté de la défense. Malgré un vaste groupe de commettants qui comprend les membres actifs et anciens membres des Forces armées canadiennes, les employés civils de la Défense nationale et des Fonds non publics, les cadets, les Rangers canadiens et les familles de tous ces groupes, notre priorité est toujours la même : l’équité pour tous.

Le recours à notre bureau ne débouche pas toujours sur une décision favorable, mais je suis tout de même ravi de signaler que nos enquêteurs et analystes des plaintes résolvent 97 % des cas où ils interviennent. Surtout, notre bureau est fier de sa politique de confidentialité. Nous ne transmettrons jamais de renseignements personnels à la hiérarchie militaire ou civile sans le consentement de la personne concernée.

Depuis que je suis entré en poste en 2014, mon bureau a mené 12 enquêtes systémiques, suivies de rapports énonçant des recommandations fondées sur des données probantes à l’intention du ministre de la Défense nationale. Presque toutes ces recommandations ont été acceptées par le ministre et les chaînes de commandement militaire et civile et sont à différentes étapes de leur mise en oeuvre. Afin de nous assurer que ces recommandations reçoivent l’attention qu’elles méritent, nous avons entamé la publication de rapports sur la mise en oeuvre des recommandations émanant de ces enquêtes systémiques. Ainsi, la communauté de la défense et les Canadiens peuvent connaître l’avancement de chaque dossier. Ces rapports de suivi sont mis à jour tous les six mois. Cela est important, car la mise en oeuvre des recommandations peut, à terme avoir une incidence positive durable sur nos commettants.

Afin de bien jouer son rôle en tant que source directe d’information, d’orientation et d’éducation, le Bureau de l’Ombudsman continue d’améliorer ses champs d’activité et d’offrir à la communauté de la défense des outils utiles et des renseignements opportuns. En 2017, le bureau a mis sur pied une Direction de l’éducation et de la collaboration, qui a pour tâche de mieux informer nos commettants. En plus de verser du contenu sur notre site web et nos réseaux sociaux, cette direction a travaillé avec diligence à la création et au lancement du Navigateur des prestations militaires, lequel donne, à un seul et même endroit, un accès facile à des renseignements sur les prestations et services offerts aux militaires malades, blessés ou en transition vers la vie civile, ainsi qu’aux membres des familles et aux familles des militaires décédés. Ce point d’accès unique aux renseignements personnalisés sur les prestations, services et programmes a été développé en partenariat avec les Forces armées canadiennes.

Nous resterons en contact avec tous les membres de la communauté de la défense. L’an dernier, nos employés ont mené plus de 70 visites de prise de contact dans les bases, escadres, camps de cadets et autres points de rencontre partout à travers le pays, dans le but de renseigner nos commettants sur les services que nous offrons et de leur dire que nous sommes toujours prêts à les aider. Nous cherchons constamment à innover dans la manière dont nous entrons en contact avec vous et vos familles. Pour tout connaître de nos activités, vous pouvez consulter notre site web, au www.ombudsman.forces.gc.ca, et vous abonner à nos comptes Facebook, Twitter et Instagram.

Je tiens à remercier les 65 employés du Bureau de l’Ombudsman et toutes les personnes qui y ont travaillé au cours des 20 dernières années. Je vous remercie de votre engagement envers l’équité pour nos commettants.

J’ai été très fier d’être votre Ombudsman durant ces quatre années. Je sais que tous mes prédécesseurs s’entendront pour dire que servir la communauté de la défense est une leçon d’humilité, mais aussi une expérience très gratifiante. Travailler pour celles et ceux qui font tant de sacrifices pour notre pays n’est pas seulement une responsabilité, c’est un privilège. Ensemble, nous pouvons faire une différence.

Gary Walbourne
Ombudsman

Forum of Canadian Ombudsman-FR