L’Ombudsman de l’Ontario nomme une nouvelle directrice pour son équipe d’intervention spéciale

L’Ombudsman de l’Ontario nomme une nouvelle directrice pour son équipe d’intervention spéciale

le 11 septembre 2020

(TORONTO – le 10 septembre, 2020) L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a annoncé aujourd’hui la promotion de Domonie Pierre au poste de directrice, Équipe d’intervention spéciale de l’Ombudsman (EISO).

Mme Pierre possède une vaste expérience au sein du Bureau de l’Ombudsman, où elle est entrée en tant qu’agente de règlement préventif en 2006. Par la suite, elle est devenue enquêteuse, travaillant au sein de l’équipe des enquêtes et de l’EISO, sous l’égide de son directeur et fondateur Gareth Jones.

L’Équipe d’intervention spéciale de l’Ombudsman s’occupe des enquêtes approfondies sur les problèmes complexes et systémiques. Mme Pierre a été l’enquêteuse principale pour de nombreuses enquêtes de l’EISO. Celles-ci ont mené à plusieurs rapports spéciaux sur des problèmes systémiques très divers, allant de l’engagement communautaire dans la restructuration des hôpitaux (La combine du RLISS, 2010), aux forces de police et aux services correctionnels (Pris au piège de la loi, 2010; La loi du silence, 2013), en passant par les transports scolaires (Sur la route du problème, 2017). Mme Pierre a souvent partagé les dessous de ces enquêtes, ainsi que son expérience de la méthodologie de l’EISO, en tant que présentatrice durant notre cours de formation pour les enquêteurs de bureaux d’ombudsman et les chiens de garde de l’administration partout au Canada et ailleurs dans le monde, « Sharpening Your Teeth » (Aiguisez-vous les dents).

Avocate de profession, Mme Pierre a pratiqué le droit à l’échelle internationale avant de terminer ses stages au sein de l’Équipe des services juridiques de l’Ombudsman au cours de l’année dernière. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en août 2020. En plus de son LL.B., Mme Pierre est titulaire d’une maîtrise en planification et développement des ressources humaines.

Déclaration de l’Ombudsman :

« Je suis ravi d’annoncer que Domonie Pierre sera la nouvelle directrice de notre Équipe d’intervention spéciale de l’Ombudsman. Mme Pierre succède à Gareth Jones, qui a contribué à la création de l’EISO en 2005 et qui a guidé cette équipe dans ses nombreuses enquêtes majeures jusqu’à son départ à la retraite en janvier 2020. Nous sommes à tout jamais reconnaissants envers Gareth Jones pour ses connaissances expertes et ses qualités de direction, qui ont tant contribué à la réputation d’excellence d’Ombudsman Ontario en matière d’enquêtes.

« Mme Pierre, qui travaille au sein de notre Bureau depuis 2006, a été successivement agente de règlement préventif, enquêteuse, et avocate-conseil, et elle a mené de nombreuses enquêtes de l’EISO sous la direction de M. Jones. Sa nomination coïncide avec un moment crucial pour notre Bureau, alors que nous effectuons de multiples enquêtes systémiques tout en travaillant à distance, dont l’une a trait à la surveillance du gouvernement sur les foyers de soins de longue durée au cours de la pandémie de COVID-19.

« Avec sa vaste expérience en matière d’enquêtes et ses capacités de direction, Mme Pierre est un ajout bienvenu à l’équipe de haute direction de l’Ombudsman. Elle veillera à ce que l’EISO continue à produire le travail exemplaire qui fait sa réputation dans le monde entier, tant en termes de qualité que d’impact.

L’Ombudsman est un officier indépendant et impartial de l’Assemblée législative de l’Ontario, qui examine et règle les plaintes du public à propos des organismes du gouvernement provincial, ainsi que des services en français, des services à la protection de l’enfance, des municipalités, des universités et des conseils scolaires. L’Ombudsman n’infirme pas les décisions des élus, et ne définit pas les politiques publiques, mais il formule des recommandations pour garantir l’équité, la transparence et la responsabilisation administratives.

Depuis 2005, des dizaines d’enquêtes de l’Équipe d’intervention spéciale de l’Ombudsman ont suscité des réformes systémiques concernant des millions d’Ontariens, dont des soutiens accrus pour les personnes ayant une déficience intellectuelle, un meilleur suivi des détenus placés en isolement, une amélioration des avis de suspension de permis de conduire, des évaluations plus justes des impôts fonciers, un élargissement du dépistage néo-natal pour les maladies évitables, et une plus grande sécurité du système de loterie.

Voir article

Please follow and like us:
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
LinkedIn
Share