L’Ontario annonce le renouvellement du mandat de l’Ombudsman et du commissaire à l’intégrité

L’Ontario annonce le renouvellement du mandat de l’Ombudsman et du commissaire à l’intégrité

le 8 décembre 2020

TORONTO, le 1er décembre 2020 – L’Assemblée législative de l’Ontario a renouvelé le mandat de son
Ombudsman ainsi que de son commissaire à l’intégrité pour cinq autres années.

L’Ombudsman Paul Dubé et le commissaire à l’intégrité, l’honorable J. David Wake, sont dans leurs
fonctions actuelles depuis 2016. Leur mandat respectif à titre de hauts fonctionnaires de l’Assemblée
législative a été prolongé par un vote unanime des députées et députés à Queen’s Park le 30 novembre.

« M. Dubé a fait preuve de vigueur et d’équité dans le cadre de ses fonctions. Il est profondément
engagé dans l’amélioration de la prestation des services gouvernementaux auprès des Ontariennes et
Ontariens, ce qui est évident dans toutes ses enquêtes et ses rapports », a déclaré le Président Ted
Arnott.

« Le juge Wake a été un commissaire à l’intégrité remarquable, qui a fourni d’excellentes directives et
conseils aux législateurs de l’Ontario. Nous apprécions grandement ses nombreuses années au service
de la population de l’Ontario », a ajouté le Président Arnott.

L’Ombudsman est un fonctionnaire de l’Assemblée législative de l’Ontario qui est indépendant du
gouvernement et des partis politiques. Le Bureau de l’Ombudsman fait la promotion de l’équité, de la
responsabilisation et de la transparence dans le secteur public en réglant et en enquêtant sur les
plaintes de ce groupe cible et les problèmes systémiques relevant de la compétence de l’Ombudsman.

Le Bureau de l’Ombudsman comprend également le Commissariat aux services en français.

Le commissaire à l’intégrité est un haut fonctionnaire de l’Assemblée législative de l’Ontario qui est
indépendant du gouvernement et des partis politiques. Le Bureau du commissaire à l’intégrité de
l’Ontario a été créé en 1988 pour encourager les députés provinciaux à l’adoption de normes élevées en
matière d’éthique. Le Bureau s’est imposé comme un chef de file indépendant en matière d’éthique,
s’efforçant d’encourager et d’appuyer des normes déontologiques élevées qui renforcent la confiance
dans le gouvernement de l’Ontario.

Le commissaire à l’intégrité est également responsable de plusieurs autres mandats, y compris
l’enregistrement des lobbyistes et l’administration des régimes de divulgation d’actes répréhensibles et
de conflits d’intérêts en vertu de la Loi sur la fonction publique de l’Ontario.

Communiqué de presse

Please follow and like us:
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
LinkedIn
Share