Programme 2022

Commanditaire platine

Aperçu du programme

Consultez cette page régulièrement pour des mises à jours. Les heures indiquées sont à l’heure d’Ottawa (HNE).

Mardi 18 octobre 
08 h 00 - 08 h 45Inscription et déjeuner
08 h 45 - 09 h 00Mot de bienvenue et ouverture
09 h 00 - 10 h 00SÉANCE PLÉNIÈRE

La violence obstétrique : faire face au colonialisme médical au Canada
Alisa Lombard, Lombard Law
Dr. Samir Shaheen-Hussein, Médecin pédiatrique au salle d'urgence

Un examen du racisme systémique envers les Autochtones dans les soins de santé au Canada, de la violence médicale associée à la pratique des stérilisations forcées infligées aux femmes et aux filles autochtones et du rôle du corps médical dans le génocide colonial.
10 h 00 - 10 h 45Pause de réseautage
10 h 45 - 11 h 40Cessons de dire que nous sommes « neutres »
Shirley Nakata, ombudsman pour étudiants, Université de la Colombie-Britannique

Les termes « impartial » et « neutre » sont souvent utilisés de façon interchangeable pour décrire l’une des caractéristiques fondamentales de la pratique des ombudsmans. Par le passé, les médiateurs, les juges et les ombudsmans ont cherché à adopter un état d’esprit neutre, louable et ambitieux. Or, pouvons-nous jamais être « neutres »? Et si nous le pouvions, devrions nous l’être? Au cours de cette séance, nous passerons en revue la jurisprudence et les changements sociétaux importants survenus au Canada pour faire valoir qu’en tant qu’ombudsmans, nous devons cesser de dire que nous sommes « neutres ».
11 h 45 - 12 h 30 Dîner
12 h 30 - 13 h 25SÉANCE PLÉNIÈRE

L’ombudsman, un intermédiaire « honnête »
Gerard Étienne, Senior Associate, DiversiPro

Les deux dernières années ont été marquées par une prise de conscience en matière de justice sociale, alimentée par une demande croissante de la part des employés pour que leurs organisations respectives soient véritablement inclusives, diversifiées, équitables, accessibles et antiracistes. En même temps, ces mêmes organisations font face à une crise de confiance au niveau institutionnel, y compris celles dont le mandat consiste à aider à combler les écarts entre les aspirations des employés et la culture organisationnelle. Du point de vue historique, le rôle de l’ombudsman n’est pas encore perçu comme héritier des gardiens du maintien du statu quo. À mon avis, les ombudsmans peuvent aider à combler cet écart. Permettez moi donc de faire valoir mon point de vue.
13 h 30 - 14 h 25

Séance 1
SÉANCES PARALLÈLES

Stratégies pour favoriser la mise en œuvre des recommandations de l’ombudsman
Nishika Jardine, ombudsman des vétérans
Sarah P. Bradley, ombudsman et chef de la direction, OBSI
Alexander Jeglic, ombudsman de l’approvisionnement
Ciarán Buggle, ombudsman adjoin, ville de Toronto

Des représentants de divers secteurs de l’ombudsman discuteront des stratégies utilisées pour favoriser l’adoption et la mise en œuvre des recommandations de l’ombudsman, notamment la collaboration avec les médias, la collaboration avec les législateurs, la présentation aux plaignants de rapports détaillés sur les enquêtes menées, la nature des recommandations (législatives, politiques, administratives, etc.), la manière de collaborer avec l’organisme à l’égard duquel le bureau de l’ombudsman exerce sa compétence, ainsi que d’autres suggestions pour promouvoir la responsabilisation.
Séance 2Ombudsman des étudiants et représentants des étudiants : comment peut on collaborer?
Anna-Katharina Rothwangl, ombudsman des étudiants (par intérim), bureau de l’ombudsman des étudiants autrichiens
Jorge Pereira, ombudsman des étudiants, Université de Beira Interior

Cette séance donnera une vue d’ensemble des systèmes d’ombudsman œuvrant auprès des étudiants universitaires au Portugal et en Autriche. Dans ces deux pays, la loi prévoit des médiateurs étudiants. Les conférenciers passeront en revue les différences et les forces de leurs bureaux respectifs, leur statut juridique, leurs modes de scrutin ainsi que la manière dont la collaboration entre les représentants des étudiants et les ombudsmans des étudiants assure la qualité du service.
Séance 3Courage, compassion, clarté : les leçons tirées de la pandémie
Michelle Rossi, directrice générale, ombudsman des patients

Cette séance permettra de faire un retour sur l’expérience vécue pendant la pandémie. On y expliquera la façon dont le travail du bureau de l’ombudsman des patients a évolué avec les effets de la pandémie sur le système de santé, la façon dont nous avons réorienté nos activités pour faire du travail à distance ainsi que les répercussions de la pandémie sur le type et le nombre de plaintes reçues et sur le bien-être de notre personnel. La pandémie a entraîné la première enquête systémique ouverte par l’ombudsman des patients de sa propre initiative, ainsi qu’un retard dans le travail d’une ampleur que le bureau n’avait jamais connue auparavant. Cette séance portera également sur la façon dont le bureau s’est adapté après le pic de la pandémie et dont l’arriéré de plaintes a été géré, ainsi que sur la manière dont l’expérience a permis de modifier nos processus et nos réflexions sur la mesure du rendement.
14 h 30 - 15 h 00Pause de réseautage
15 h 00 - 15 h 55Comment les ombudsmans peuvent-ils contribuer à la réconciliation?
Jay Chalke, ombudsperson de la Colombie-Britannique
Paul Dubé, ombudsman de l'Ontario

Deux ombudsmans provinciaux font part de leurs stratégies visant à établir des relations et à développer des compétences organisationnelles pour accentuer l’impact des interventions dans les domaines touchant les peuples et les groupes autochtones en vue de promouvoir la réconciliation.

Bon nombre de personnes, dont des ombudsmans notoires, ont souligné la méfiance généralisée et concevable des peuples autochtones à l’égard des institutions gouvernementales. Cette présentation offrira un aperçu complet des initiatives prises par les ombudsmans de la Colombie-Britannique et de l’Ontario pour s’attaquer à ces problèmes. Les participants à la conférence seront invités à partager leurs connaissances, leurs points de vue et leurs considérations géopolitiques sur la façon dont l’initiative Pathfinders pourrait être adaptée dans leur province ou leur territoire.

Les conférenciers illustreront par des exemples la façon dont leurs efforts sont conçus pour sensibiliser, bâtir la confiance et faciliter la soumission des plaints contre les organismes publics auprès des bureaux de l’Ombuds.
16 h 00- 16 h 55

Séance 1
SÉANCES PARALLÈLES

Étude comparative : secteur de l’ombudsman
Jean-Marc Nantais, ombudsman, Postes Canada

En 2021 et 2022, le bureau de l’ombudsman de Postes Canada a réalisé une étude comparative sur le secteur des ombudsmans afin de cerner l’opportunités d’amélioration. En nous basant sur 12 aspects des bureaux d’ombudsman, nous en avons identifié sept assez semblables et cinq qui présentent des différences. Cette présentation donnera une vue d’ensemble de ces 12 aspects et examinera plus en détail les cinq dont les différences sont les plus marquées d’un bureau à l’autre.
Séance 2Le pouvons-nous? Le devrions-nous? Comment faire? Les ombudsmans d’universités et le travail en matière d’EDI
Julie Boncompain, ombudsman, Polytechnique Montréal
Brent Epperson, ombudsman, Université du Luxembourg
Heather McGhee Peggs, Just Equitable

Comment l’ombudsman d’une université ou d’un collège pourrait-il répondre à une préoccupation en matière d’équité portée à l’attention de son bureau? Quels sont les défis et les possibilités d’un ombudsman qui exerce ses activités dans une perspective d’équité? En tant que « guichet unique » permettant de régler les problèmes individuels et systémiques et de respecter les engagements en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI) pris à l’échelle de l’établissement, le bureau de l’ombudsman se consacre à la gestion des plaintes. À l’aide d’une étude de cas concrète sur un conflit entre des étudiants et le corps professoral présenté à l’ombudsman d’une université, nous demanderons aux participants de réfléchir à l’utilité d’adopter une approche d’équité dans l’examen des plaintes en matière d’EDI.
Séance 3Rédaction de rapports d’enquête inclusifs
Laura Pettigrew, avocate générale, Ombudsman Ontario
Diana Cooke, directrice, unité des enfants et des jeunes, Ombudsman Ontario

Les présentatrices discuteront de leur expérience de l’intégration d’un langage inclusif dans la rédaction de rapports d’enquête. Les participants sont encouragés à partager avec le groupe leurs propres pratiques et suggestions.

Commanditaire de séance : Computer Application Services Limited (Workpro)
17 h 00 - 18 h 30Réception d’accueil
18 h 30Temps libre
Joignez-vous à un groupe pour le repas.
Mercredi 19 octobre 
08 h 00 - 08 h 30Petit déjeuner
08 h 30 - 09 h 25SÉANCE PLÉNIÈRE
Réconciliation autochtone : défis et opportunités
Mike DeGagné, président et chef de la direction, Indspire

Cette séance mettra l'accent sur la réconciliation et la voie à suivre, y compris un bref aperçu de l'historique de la réconciliation, des défis et des opportunités pour aborder le changement systémique à mesure que nous progressons ensemble.
09 h 30 - 10 h 25

Séance 1
SÉANCES PARALLÈLES

Développements en droit administratif et pratiques exemplaires en matière d’équité procédurale
Maureen Helt, ombudsman, Toronto Metropolitan University,
Lavonne Hood, ombudsman, Université de Queen’s
Shirley Nakata, ombudsman pour les étudiants, Université de la Colombie-Britannique

Le panel discutera des récents développements en droit administratif en ce qui a trait aux questions auxquelles les ombudsmans se heurtent quotidiennement : la partialité et la crainte de partialité dans les enquêtes et les décisions, la suffisance des motifs, le droit de réponse, les enquêtes et les règles de justice naturelle, ainsi que les retards. De plus, nous espérons susciter la participation de l’auditoire à une conversation dynamique afin d’apprendre les uns des autres dans le domaine des pratiques exemplaires relatives aux questions d’équité procédurale et sur la façon dont elles s’appliquent à nos intervenants respectifs et à notre travail d’ombudsman.
Séance 2Responsabilité de l’ombudsman dans l’intégration de l’équité, la diversité et l’inclusion en milieu de travail
Alexander Jeglic, ombudsman de l’approvisionnement
Shirley Nguyen, Médiatrice et arbitre

À travers la perspective personnelle et professionnelle des praticiens du RED, cette séance vise à favoriser la discussion avec l’auditoire sur la responsabilité des ombudsmans quant à l’intégration de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (EDI) dans les pratiques externes et internes en milieu de travail, et plus particulièrement dans les pratiques de médiation et de RED. Au cours de cette séance, nous explorerons les défis et les expériences en matière d’équité, de diversité et d’inclusion dans le cadre des pratiques de RED, ainsi que des exemples d’initiatives qui ont été intégrées aux activités quotidiennes du Bureau de l’ombudsman de l’approvisionnement (BOA).
Séance 3Des attentes élevées : la nouvelle réalité des ombudsmans?
Jack Nagler, CBC Ombudsman
Natalie Sharpe, Director, directrice, service d'ombudsman aux étudiants, l'Université de l'Alberta
Alexandre St-Jean, Ombuds, Services partagés Canada

Nos invités se demanderont s’il y a eu augmentation du nombre de plaignants qui ont des attentes irréalistes à l’égard des institutions, notamment des bureaux des ombudsmans, et dont les comportements contreviennent aux normes sociales. Ils se pencheront sur la façon les changements démographiques ont influé sur les attentes des groupes de plaignants, et la manière dont la notion de « civilité » a été utilisée pour réprimer la dissidence. Enfin, ils discuteront des stratégies auxquelles les bureaux d’ombudsman peuvent avoir recours pour relever ces défis efficacement.
10 h 30 - 11 h 00Pause de réseautage

Pause-café offert par le Bureau de l’ombudsman MDN/FAC
11 h 00 - 11 h 55Accroître la sensibilisation au moyen d’initiatives ciblées de communication d’information – une étude de cas de l’ombudsman de Toronto
Kwame Addo, ombudsman, Ville de Toronto

En 2021, le bureau de l’ombudsman de Toronto a entrepris d’établir des relations significatives avec des groupes en quête d’équité et des personnes faisant face à des obstacles accrus pour accéder à ses services, par des activités ciblées de sensibilisation et de mobilisation. Étant donné que ces groupes sont moins susceptibles d’accéder aux services du bureau pour diverses raisons, y compris une possible méfiance à l’égard des institutions, il convient d’adopter une approche personnalisée pour les atteindre. Dans cette présentation, l’ombudsman Addo présentera l’approche adoptée par son bureau pour collaborer avec ces communautés. L’étude de cas fournira des exemples concrets et des recommandations que les participants pourront appliquer à leurs propres stratégies de mobilisation.
12 h 00 - 12 h 45Dîner
12 h 45 - 13 h 40Enquête sur les coupes effectuées par l'Université Laurentienne dans ses programmes de langue française
Kelly Burke, Commissaire aux services en français, Ombudsman de l'Ontario

La commissaire aux services en français de l'Ontario, Kelly Burke, présentera les points saillants de sa récente enquête sur les coupes effectuées par l'Université Laurentienne dans les programmes de langue française au cours de son processus de restructuration financière. L'enquête - la première menée par l'Unité des services en français du Bureau de l'Ombudsman de l'Ontario - a révélé que l'université et deux ministères ontariens ont négligé leurs responsabilités en vertu de la Loi sur les services en français, et que les coupes ont laissé de nombreux étudiants et de nombreuses étudiantes sans moyen de terminer leurs études en français. La commissaire Burke expliquera également son approche, qui a conduit à ce que toutes ses recommandations soient acceptées par toutes les parties.
13 h 40 - 13 h 50Pause et étirements
13 h 50 - 14 h 45Démarrer ou innover – Réflexions sur la mise en place d’un nouveau bureau de l’ombudsman provincial
Sandy Hermiston, ombudsman de l’Île-du-Prince-Édouard
Craig Thompson, ombudsman des patients

Commanditaire de séance : Computer Application Services Limited (Workpro)
14 h 45 - 15 h 00Pause ou activité
15 h 00 - 16 h 00L’avenir de l’ombudsman au Canada, et le mot de la fin
Kwame Addo, ombudsman, Ville de Toronto
Julie Boncompain, ombudsman, Polytechnique Montréal
Stephanie Pasha, Spécialiste de règlement anticipé des différends, Ombudsman des patients
Howard Sapers, Consultant

Modératrice : Nadine Mailloux, présidente du FCO

Commanditaire platine

Commandiatire de séance

Pause-café offert par

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Twitter
LinkedIn